Subversions et manœuvres des ‘Frères Musulmans’ – Une création londonienne: the ‘Muslim Brotherhood’

Les frères musulmans, une création londonienne

‘Les Frères musulmans sont une création londonienne, forgée comme le porte-étendard d’une ancienne hérésie antireligieuse [païenne], qui a tourmenté l’islam, depuis la création de la communauté islamique [umma] par le prophète Mohammed au septième siècle.’

David Livingstone, ‘Or noir‘ dans Ordo ab Chao

Plan de la seconde Guerre mondiale

Le plan de la Seconde Guerre mondiale, en accord avec celui conçu par Albert Pike, est résumé par William Guy Carr.

Elle “devait être fomentée en utilisant les différences entre les fascistes et les sionistes politiques.

Cela devait être une lutte, de telle sorte, que le nazisme serait détruit, que la puissance du sionisme politique puisse s’accroître. Et, pour que l’État souverain d’Israël s’établisse en Palestine”. [1] 

‘Création de l’antisémitisme pour générer un soutien pour la cause sioniste’

Theodor Herzl, le ‘fondateur’ du sionisme, a utilisé la chutzpah ultime, en déclarant un plan.

Le but était d’exploiter le stéréotype du riche Juif, afin de créer l’antisémitisme et générer un soutien à la cause sioniste.

[Les meilleurs amis des sionistes: patriotes, suprémacistes blancs et libertariens – Soumis par David Livingstone – 08/2015 – Traduit en français]

Herzl a exprimé ses idées comme suit.

“Les anti-sémites doivent être nos meilleurs amis.”

Tout au long du siècle, le maintien de l’impression d’une menace durable de ‘l’antisémitisme’ était essentiel, à la quête des sionistes.

Le but était d’obtenir le soutien des nations du monde, et pour appuyer l’État génocidaire et raciste d’Israël.

In fine, les sionistes ont cultivé une culture de l’antisémitisme, dans le monde; et, tout particulierement dans la culture américaine [par des moyens de subversions].

Préparation de la Seconde Guerre Mondiale.

‘Traité de Versailles’

Les dures conditions imposées, par les agents des Illuminati, au ‘Traité de Versailles’, pour que l’Allemagne soit ruinée financièrement, ont préparé le terrain pour la Seconde Guerre Mondiale.

Comme prévu, en 1939, la Seconde Guerre Mondiale a commencé.

Montagu Norman et budget du régime nazi

C’était Montagu Norman, en tant que Président de la Banque d’Angleterre, qui, de 1933 à 1939, a rencontré à plusieurs reprises Hjalmar Schacht, le ministre de l’Économie du Reich et un membre de la Table Ronde de Rhodes.

Ils ont planifié le budget global du régime nazi avec un crédit britannique, et pour guider les stratégies des premiers partisans d’Hitler, des Rockefellers, des Warburgs et des Harrimans.

Hitler a, cyniquement, dénoncé l’entreprise comme une ‘organisation internationale juive’.

Pendant que Schacht a accorde d’énormes contrats.

Le but était de produire des munitions et des produits chimiques, pour construire l’armée allemande de ‘IG Farben’.

L’armée allemande d’IG Farben

IG Farben est la géante firme chimique qui a produit, in fine, le gaz Zyklon B et qui a été utilisé dans les camps d’extermination nazis.

IG Farben et la ‘Standard Oil de Rockefeller’, du New Jersey, étaient une seule et même entreprise.

Elles ont fusionné, par l’intermédiaire de certains accords du cartel.

Jusqu’à 1937, elle est conduite par les partenaires de Rockefeller, les Warburgs frankistes [des crypto-juifs sabbatéens, des kabbalistes]. [2]

Après, le début de la Seconde Guerre mondiale, la Standard Oil s’est engagée à maintenir la fusion avec IG Farben, et même si les États-Unis entraient en guerre.

Nazisme une société occulte

Inspirations Jamal ud Din al Afghani et de sa Fraternité Hermétique de Louxor

Au cœur des nazis, créés par les Illuminati, est représenté une société occulte, qui est issue des associations autour de Jamal ud Din al Afghani* et de sa Fraternité Hermétique de Louxor [Hermetic Brotherhood of Luxor].


Notes

[*Jamal ud Din al Afghani – Al-Sayyid Jamal al-Din al-Asad Abadi]

Source wikishia 😁

Le parti nazi était le résultat d’une fusion de l’OTO de Crowley et de Thule-Gesellschaft d’Allemagne.

L’architecte en chef du groupe Thule était le baron Rudolf von Sebottendorff.

Il était en contact avec les ordres de Derviche, et il est un grand connaisseur du Soufisme [cf: ICI et ICI].

‘The Coming Race’ et nazisme

Les doctrines de l’ordre Thule sont fondées sur ‘The Coming Race’ par le Bulwer-Lytton, et la théorie des origines Atlantéens [Atlantes] de la race Aryenne développée par Blavatsky.

En 1919, les membres de la Société Thule ont formé un parti politique appelé le ‘Parti des travailleurs allemands’.

Puis, il se rebaptise, le ‘Parti national-socialiste des travailleurs allemands’.

En 1920, par Adolph Hitler, ils sont plus populairement connus sous la dénomination des nazis.

Hitler est devenu chancelier de l’Allemagne en 1933 et dictateur en 1934.

En outre, Heinrich Himmler, un membre de la Société Thule était un magicien noir.

Et il était le chef de la SS.

Ces insignes étaient des symboles runiques, supposés représenter la sagesse perdue de leurs ancêtres aryens.

‘Faire revivre les anciennes tactiques de contrôle mental des ismaéliens’

Contrôle mental et agents provocateurs

Les nazis et le mouvement salafiste, deux factions élaborées à partir de l’influence de Jamal al-Din al-Afghani, vont finir par travailler ensemble.

Leur but était de faire revivre les anciennes tactiques de contrôle mental des ismaéliens, pour former un corps d’agents provocateurs.

Ils sont, plus communément, connus sous le terme de terroristes.

Le nom de cette organisation est ‘the Muslim Brotherhood’ [‘la confrérie musulmane’, ‘la Fraternité musulmane’, ‘les Frères musulmans’].

En définitive, conformément aux exemples, donnés par Afghani et Abduh, la direction supérieure des ‘Frères musulmans’ professera l’Islam, mais seulement pour duper.

OR, ils étaient membres des Illuminati, au biais de leur adhésion à l’enseigne de la confrérie ismaélienne de l’Islam.

‘Frères musulmans’ une organisation subvertive pour duper

Ainsi, comme Robert Dreyfuss décrit, dans otages de Khomeiny [Hostage to Khomeini], qui révèle l’aspect de la machination pour promouvoir les ‘Frères musulmans’:

Les ‘Frères musulmans’ sont une création de Londres, forgés comme d’un ancien porte-étendard, d’une hérésie anti-religieuse [païenne], qui a frappée l’Islam, depuis la création de la communauté islamique (umma ou Oumma) par le prophète Mouhammed, au VIIe siècle.

Pour représenter un fondamentalisme islamique organisé, l’organisation s’est appelée les Frères musulmans [Ikhwan al-Muslimum, en arabe].

Elle a été, officiellement, fondée en Égypte, en 1929, par l’agent britannique Hasan al-Banna, un mystique soufi.

Aujourd’hui, les Frères musulmans opèrent sous l’égide de fondamentalistes Soufis, de Sunnites, de confréries chiites et de sociétés prospèrent [qui s’enrichissent]. [3] 

Robert Dreyfuss décrit, dans otages de Khomeiny (Hostage to Khomeini)

Les ‘Frères musulmans’, franc-maçonnerie et nazisme

Le fondateur des ‘Frères musulmans’ était franc-maçon.

Hassan al Banna, né en 1906, a propagé l’influence des trois réformateurs salafistes, Afghani, Abduh et Rida.

De même, le père de Banna était un élève de Abduh.

Et, celui-ci fut grandement influencé par Rashid Rida.

À vingt et un an, Banna est présenté à la direction d’Al-Manar.

Elle a été fondée par Rida.

Et, dès le début des années 1920, il aurait  souvent rencontré et discuté avec Rida.

Avec l’aide de Rida, Banna a développé son opposition à l’influence occidentale, en Égypte, en faveur d’un ‘islam pur’.

Ce qui veut dire vers la version pernicieuse du wahhabisme.

Connexion entre ‘Frères musulmans’, nazisme et fascisme

Hasan al-Banna

Quand Hitler est arrivé au pouvoir, lui et le service des renseignements du parti nazi ont pris contact avec al Banna pour une proposition de travail. [4]

Aussi, Banna était un fervent admirateur de Hitler.

Les lettres de Banna à Hitler présentaient un soutien indéfectible.

Et, lui et d’autres membres de la confrérie sont recrutés par le service du renseignement militaire des nazis.

Ils fournissaient des informations sur les britanniques et travailler, secrètement, à saper le contrôle britannique, en Égypte. 

‘Green Shirts’

Banna a dit qu’il avait une ‘admiration considérable pour les Chemises Brunes Nazies’.

Et, il a érigé ses propres forces le long des lignes fascistes. [5]

De plus, le ‘Frère musulman’ Banna a collaboré avec le mouvement ouvertement fasciste ‘Jeune Égypte’.

Il est fondé, en Octobre 1933, par l’avocat Ahmed Hussein.

Ce mouvement est modelé sur le parti d’Hitler, avec des paramilitaires ‘Green Shirts’ [‘Chemises Vertes’] singeant les Chemises Brunes Nazies, le salut nazi, et traduisant littéralement des slogans nazis.

Parmi les membres de l’organisme ‘Jeune Égypte’, il comprenait [plus tard], deux présidents, Gamal Nasser et Anouar el-Sadate.

Des Nazis des ‘Frères musulmans’

Hadj Amin al Husseini – Agent de liaison entre les ‘Frères musulmans’ et les nazis.

Une personne clé du lien ‘islamo-fasciste’ est Hadj Amin al Husseini.

Le médiateur Hadj Amin al Husseini

Il joue le rôle de médiateur entre les Nazis et Banna.

Il est devenu le Grand Mufti de Jérusalem. Et, dès 1946, il sera le mentor de Yasser Arafat.

Hajj Amin al Husseini est condamné par contumace, après sa fuite vers la Syrie.

Il était impliqué dans l’attaque de 1920 sur des Juifs au Mur Occidental [ou ‘Mur des Lamentations’].

En dépit, de son implication et d’une condamnation, il est gracié par le Haut-Commissaire britannique local, Herbert Samuel.

Et, il deviendra le Grand Mufti de Jérusalem.

Hadj Amin al Husseini et collaboration avec les nazis

À partir de 1933, al Husseini a rencontré, régulièrement, les représentants nazis locaux.

Et, il a ouvertement exprimé son admiration pour les idées d’Hitler.

Au cours de ces réunions, il a servi de liaison entre les Frères musulmans et les nazis.

Entre 1936 et 1939, Adolf Eichmann supervise le financement de la SS à al Husseini et ses associés.

Il soutient leurs efforts en vu de les encourrager à une révolte dans la région. [6]

Hadj Amin al Husseini, révolte pro-nazie et Renseignement

À la fin des années 1930, al Husseini a, ouvertement, appelé à une aide directe de l’Allemagne vers des forces arabes.

Et il a dû fuir vers la Syrie.

Hadj Amin al Husseini et révoltes pro-nazies

En Avril 1941, al Husseini a aidé la révolte pro-nazie en Irak.

Et, il tente par le ‘Parti Social Nationaliste Syrien’ [ou le Parti Nazi Syrien], de soutenir la révolte, après que les britanniques ont décidé de la réprimer [le Parti Nazi Syrien].

L’oncle de Saddam, Khairallah Tulfah, et ​​le Parti Social Nationaliste Syrien sont impliqués.

Ils ont formé les parties Baath [Baas, حزب البعث العربي الاشتراكي, Hizb al-Ba’ath al-Arabi al-Ishtiraki, en arabe] de la Syrie et de l’ Irak. [7]

Par conséquent, le mufti a encore fui.

Finalement il atteint Berlin, où il est accueilli en héros.

Hadj Amin al Husseini un atout du Renseignement

Pendant la grande partie de la guerre, il est resté en Allemagne, en tant qu’invité d’honneur.

Et, il était un atout précieux du Renseignement.

Il a rencontré Hitler à plusieurs reprises.

Par ailleurs, il a personnellement recruté des membres éminents bosniaques-musulmans “d’Hanjar”, une division de la Waffen SS.

Un des membres était Alija Izetbegovic.

À posteriori, Alija conduira le mouvement de la Bosnie pour l’indépendance. [8]

Soulèvement anti-britannique en Égypte

Anouar el-Sadate, Gamal Nasser et les nazis

À l’été 1942, quand Afrikakorps, du Général Allemand Erwin Rommel, s’apprêtait à marcher sur le Caire; Anouar el-Sadate, Gamal Nasser et leurs amis sont en contact avec la force attaquante allemande.

Et, avec l’aide des ‘Frères musulmans’ ils se préparaient à un soulèvement anti-britannique, dans la capitale égyptienne. [9]

De plus, un traité avec l’Allemagne est rédigé par Sadate.

Il comprenait, des dispositions d’une reconnaissance allemande pour l’indépendance mais avec un pro-Axe égyptien.

L’accord garantissait qu’aucun soldat britannique puisse quitter le Caire vivant.

À l’automne 1942, quand l‘attaque d’Erwin Rommel a échoué, Sadate et plusieurs de ses co-conspirateurs sont arrêtés par les Britanniques.

Et, ils sont enfermés, jusqu’à la fin de la guerre.

Après la défaite de l’Allemagne Nazie, al Husseini a fui en Égypte.

Son arrivée en 1946, a été un signe avant-coureur pour un flux régulier d’anciens combattants du Troisième Reich.

Le Caire est devenu un refuge, pour plusieurs milliers de fugitifs Nazis, dont l’ancien capitaine SS, Alois Brunner, chef adjoint d’Adolf Eichmann.

Il est condamné par contumace pour crimes de guerre.

Plus tard, Brunner résidera à Damas.

Où il a servi en tant que conseiller en sécurité pour le gouvernement Syrien.

Coup d’État en Égypte

Plusieurs des Allemands reconnaissant la faiblesse politique du roi fantoche britannique, Farouk, ont commencé à comploter avec Nasser et ses ‘officiers libres’.

Ces derniers, à leurs tours, travaillaient en étroite collaboration avec les ‘Frères musulmans’, pour renverser le Roi.

En 1949, quand Banna est assassiné par les autorités égyptiennes, le mouvement est déstabilisé.

Mais il ne le sera pas pour longtemps.

Le 23 Juillet 1952, un coup d’État est effectué par les ‘officiers libres’ avec l’aide des Frères.

Newsweek s’émerveilla que “L’aspect le plus intéressant [de] la révolte […] était le rôle joué, dans le coup d’État, par le grand groupe de conseillers Allemands servant dans l’armée égyptienne […].

Les jeunes officiers qui ont fait la planification réelle ont consulté les conseillers Allemands quant aux ‘tactiques’ […]. Ceci expliquait le bon fonctionnement de l’opération.” [ 10 ]

Le Réseau d’Odessa – CIA coordonne les ‘Frères musulmans’ avec les nazis

William [‘Wild Bill’] Donovan était à la tête du Bureau des services stratégiques [OSS], qui est le prédécesseur de la Central Intelligence Agency [CIA].

Pendant, la Seconde Guerre mondiale, il était aussi chevalier de Malte.

Le 11 juillet 1941, Donovan est nommé coordinateur de l’information [COI].

Et il a organisé son siège à New York au Rockefeller Center en 1941.

Il a demandé au chevalier de Malte Allen Dulles de le diriger.

[Cf: Guerre froide sur ordo ab Chao]

Allen Dulles, Franc-maçonnerie et soutien au nazisme

Allen Dulles coordinateur entre les ‘frères musulmans’ et les nazis

C’était la CIA, dirigée par Allen Dulles, qui a aidé les égyptiens à se coordonner avec les nazis.

Un Franc-maçon du 33e degré et un chevalier du Temple.

Allen Dulles était membre fondateur du CFR, un allié des Rockefellers.

Il était président du conseil d’administration de la Fondation Rockefeller.

Et il a été président du conseil de la Fondation Carnegie pour la paix internationale [Carnegie Endowment for International Peace].

Avant de travailler pour la CIA, Dulles était directeur de la banque J. Henry Schroeder, à Londres.

Il était un instrument majeur, employé par Montagu Norman dans son soutien des nazis d’Allemagne.

Frères Dulles, les banquiers Illuminati et les nazis

Le frère d’Allen, John Foster Dulles, peut avoir influencé la création des dures conditions du traité de Versailles contre l’Allemagne.

Pourtant, ces deux frères rencontrent, secrètement, Hitler pour confirmer le soutien des banquiers Illuminati pour son ascension au pouvoir.

En tant, que partenaires du cabinet Sullivan et Cromwell, Allen et John Foster ont représenté IG Farben, l’association ‘Rockefeller-Harriman-Warburg’. [11]

Allen Dulles a servi avec le Bureau américain des services stratégiques [OSS], une création de la Table ronde qui allait devenir la CIA; et dont il sera à la tête.

Concession de la souveraineté des États-Unis à l’Angleterre

En 1938, le président américain Franklin Delano Roosevelt a signé un accord secret avec le Premier ministre britannique Winston Churchill.

En effet, cet accord a cédé la souveraineté des États-Unis à l’Angleterre, en acceptant de laisser le ‘Special Operations Executive’ [SOE] sous le contrôle politique des États-Unis.

Pour mettre en œuvre cet accord, Roosevelt envoya le général “Wild Bill” [Donovan], à Londres sous l’égide du ‘SOE-MI6’, et avant la mise en place de l’OSS.

Depuis, l’ensemble du programme de l’OSS, ainsi que la CIA travaille sur les lignes directrices établies par l’Institut Tavistock. [12]

[Cf sur Esalen Institute, l’Institut Tavistock, dans l’article: Les stratagèmes Soufis]

‘Recherche d’un ‘musulman’ Billy Graham’

L’intérêt de la CIA pour Gamal Nasser

Miles Copeland, un ancien agent de la CIA, spécialiste du Moyen-Orient, a révélé dans son autobiographie, ‘The Game Player’, ce qui suit.

Qu’entre 1951 et 1952, la CIA s’intéressait à Nasser et à travers un projet nommé ‘Recherche d’un musulman Billy Graham‘.

Au dire de Copeland, qui a activé le projet en 1953.

La CIA avait besoin d’un leader charismatique, afin de détourner l’hostilité croissante anti-américaine qui dominait, à l’époque.

Copeland a décrit la première réunion secrète avec trois officiers de l’armée.

Aussi, elle comprenait le major, Abdel Moneim Ra’ouf, du cercle intime de Gamal Abdel Nasser.

CIA, Gamal Nasser et coup d’État

En Mars 1952, Kermit (“Kim”) Roosevelt, petit-fils du président Roosevelt, qui a dirigé des opérations de la CIA au Proche-Orient, a commencé une série de rencontres avec Nasser.

Quatre mois plus tard, un coup d’État est conduit.

Puis, quand Nasser a voulu réformer les services secrets de l’Égypte, il se tourna vers la CIA.

Cependant, le gouvernement des États-Unis ‘a trouvé très impolitique d’aider [Nasser] directement’.

Copeland rappelle ce faits dans ses mémoires.

De sorte qu’en 1950, la CIA a, plutôt secrètement, financé des centaines d’espions Nazis et des experts militaires pour former la police égyptienne et des unités de l’armée. [13]

‘L’Organisation Gehlen’

Allen Dulles se tourna vers Reinhard Gehlen.

Reinhard, était l’officier supérieur du renseignement militaire du front Est.

Juste avant la fin de la Seconde Guerre Mondiale s’est rendu de son gré aux États-Unis, et en échange il fournissait ses vastes contacts du Renseignement de l’URSS.

Dulles, l’OSS réunis avec Gehlen et ses collaborateurs nazis, ont établi ‘l’Organisation Gehlen’.

Ensuite, elle a fonctionné au sein de l’OSS, et plus tard, au sein de la CIA. [14]

Gehlen trie, sur le volet, 350 anciens officiers de l’armée et des SS allemands.

Ils seront libérés des camps d’internement.

V-men

Ce nombre a fini par devenir 4000 agents d’infiltration, appelé V-men [V-hommes].

Ces hommes de main incluaient l’un des plus célèbres, le capitaine de la Gestapo Klaus Barbie, autrement connu comme le ‘boucher de Lyon’.

Alois Brunner était sur la liste des V-men. Il était le bras droit d’Adolf Eichmann dans l’orchestration de la solution finale.

Emil Augsburg faisait aussi partie de la bande.

Celui a dirigé l’Institut Wansee, où la ‘Solution Finale’ s’est développée et qui a servi dans une unité spécialisée pour l’extermination de Juifs.

Un autre était l’ancien chef de la Gestapo, Heinrich Muller, le supérieur immédiat d’Adolf Eichmann, dont la signature apparaît sur les commandes de 1943.

Les commandes concernaient la déportation de 45.000 Juifs, à Auschwitz, pour être exécutés.


Les Chevaliers de Malte ont remis à Gehlen sa plus haute distinction d’honneur, le ‘Gran Croci Al Merito Conplacca’, en l948. Bien que Gehlen n’était pas catholique, il a reçu cet honneur en raison de ses efforts dans la ‘croisade contre le communisme impie’. [Cf: ‘Their Will Be Done‘] Gehlen a ensuite été installé par les Américains en tant que premier chef des services secrets de l’Allemagne de l’Ouest, le Bundesnachtrichtdienst (BND), sous le chancelier ouest-allemand Adenauer.

Gehlen et Otto Skorzeny

Au début des années 1950, Reinhard Gehlen était en charge du développement du nouveau service de renseignement Allemand.

Pour construire les forces d’espionnage et de sécurité égyptienne, Gehlen a embauché le meilleur homme, qu’il connaissait pour le faire.

Réseaux ODESSA et ‘Ratlines’

L’ex-colonel SS, Otto Skorzeny, est décrit par l’OSS comme ‘l’homme le plus dangereux d’Europe’.

C’était Skorzeny qui, à la fin de la guerre, a organisé le réseau infâme de l’ODESSA.

Skorzeny et réseau ODESSA

Le but du réseau était d’établir et de faciliter des voies secrètes d’évacuation, appelées Ratlines.

Grâce à ces opérations, les membres poursuivis sont extirpés hors de l’Allemagne et mis à l’abris.

Par la suite, ils sont transférés vers l’Amérique du Sud et le Moyen-Orient.

Ils ont opéré sur Buenos Aires, avec des contacts de l’Argentine, l’Égypte, l’Allemagne, l’Italie, la Suisse et le Vatican.

Ainsi, ils ont aidé Adolf Eichmann, Josef Mengele, Erich Priebke, Aribert Heim et bien d’autres criminels de guerre, à trouver refuge.

Les contacts bancaires de François Genoud et réseaux d’ODESSA

Dissimulation de la trésorerie du Troisième Reich

D’après, le chasseur de nazis, Serge Klarsfeld [de Paris], ce sont les contacts bancaires de François Genoud qui ont mis en mouvement les réseaux ‘ODESSA’.

Ils ont transféré des millions de marks de l’Allemagne dans les banques suisses. [15]

Conformément à des comptes rendus, de la presse européenne, Genoud a géré le camouflage de la trésorerie suisse du Troisième Reich.

La plupart, des finances ont été volées aux Juifs. [16]

Genoud et sauvetages de nazis

Postérieurement, Genoud utilise ces fonds pour assurer la défense juridique d’Adolf Eichmann, de Klaus Barbie, et de Carlos le Chacal.

Genoud a voyagé, en Palestine, au nom des nazis, quand Adolf Eichmann fournissait une assistance financière des SS à al-Husseini, avec qui, il a développé une grande amitié.

Entre autres, il est probable que Genoud a participé à l’évasion d’al-Husseini, de l’Europe.

Puisqu’à la fin de la guerre, il était un représentant de la Croix-Rouge suisse. [17]

‘Ratlines’, Dulles et ‘Stay-Behind’

Aussi, par les mêmes Ratlines, Dulles a orchestré une opération en Italie, connue sous le nom de ‘Stay-Behind’.

En Europe, elle permettait de construire un large réseau secret, de terroristes anti-communistes, qui devrait se battre derrière les lignes en cas d’invasion soviétique.

‘Stay-Behind’ et OTAN

Ensuite, le plan a été codifiée sous l’égide du Comité Clandestin de Coordination du Grand Quartier Général des Puissances Alliées en Europe [SHAPE].

‘SHAPE’ est le centre du commandement militaire de l’OTAN.

Donc il est le bras militaire de l’OTAN.

CIA et Opération Gladio

Les planificateurs américains étaient inquiets de l’influence croissante du grand et populaire parti communiste de l’Italie.

En 1956, Ils ont créé l’opération ‘Gladio’.

Le nom est dérivé de l’épée courte qui était utilisée par les Romains.

En plus de la CIA, l’opération Gladio a été exploitée par la loge occulte maçonnique de ‘Propaganda Due’.

Aussi, elle est connue sous le nom de P2, dirigée par Licio Gelli.

Il est connu comme le ‘Maître de la marionnette’.

Des agents des opérations de contrebande nazis

Pendant la guerre, Gelli a été membre des fameuses ‘chemises noires’ de Mussolini.

Et plus tard, il a agi en tant qu’agent de liaison à la division SS d’Hermann Goering. [18]

Famille Bush et le pouvoir politique d’Hitler

En outre, George Herbert Walker était impliqué dans les opérations de contrebande nazis.

Il est le grand-père maternel de George HW Bush.

Walker président de l’Union Banking Corporation.

Union Banking est une entreprise qui a fait des échanges commerciales avec l’Allemagne.

Et, elle a aidé les industriels allemands à consolider le pouvoir politique d’Hitler.

Union Banking est devenu une machine de blanchiment d’argent Nazi.

Walker et Hamburg-Amerika Line

Walker a aidé à prendre en charge les opérations nord-américaines de ‘Hamburg-Amerika Line’.

C’est une ligne de transport qui a permis de couvrir l’unité d’espionnage Nazi, IG Farben, aux États-Unis.

Hamburg-Amerika passe clandestinement des agents allemands, et amene de l’argent pour corrompre les politiciens américains dans le but de soutenir Hitler.

De ce fait, en 1934, une enquête du Congrès a montré que Hamburg-Amerika subventionne les efforts de propagande nazie aux États-Unis [ 19 ]

George Herbert Walker

Prescott Bush et l’effort de guerre allemande

Prescott et connexion nazie

Le père de George HW Bush, Prescott, était membre du conseil d’administration de l’Union Banking.

Et, il était le partenaire principal dans une de ses filiales, l’entreprise d’investissement ‘Brown Brothers Harriman’.

Les deux E. Roland Harriman et Prescott Bush étaient membres de la société Skull and Bones de l’université de Yale.

C’était un chapitre américain fondamental des sociétés secrètes internationales de la Fraternité de la Mort, qui comprenait ‘Thule Society’ [la Société Thulé] d’Allemagne.

Elle deviendra la base du parti nazi.

L’empire de Prescott Bush et l’Allemagne nazie

La famille Bush sont des descendants de plusieurs familles anglaises et proéminentes, comme les Pierces et les Groverners.

Leurs origine remonte à la famille bretonne Fitzalan, une ancienne branche qui donnera la la Maison Stuart d’Écosse [plus tard elle régna sur l’Écosse], et, par conséquent, aux ‘Fisher Kings’ de Bretagne. [16]

Toutefois, le gouvernement américain a enquêté à la fois sur Bert Walker et Prescott Bush, et sur le ‘Trading with the Enemy Act’ [Loi sur le commerce avec l’ennemi].

Et, toutes les actions de l’Union Banking sont saisis.

Les actions détenues par Prescott Bush sont aussi confisquées, parce que ‘d’énormes sections de l’empire, de Prescott Bush, ont opéré pour le compte de l’Allemagne nazie.

De plus, ils ont grandement aidé l’effort de guerre allemande’. [21]

Société chimique allemande IG Farben

IG Farben et Joseph Mengele

La société chimique allemande IG Farben a, directement, financé les expériences de Joseph Mengele, à Auschwitz. [22]

Entre 1940 et 1941, IG Farben a construit une gigantesque usine à Auschwitz, en Pologne.

Elle a utilisé les brevets de ‘Standard Oil-IG Farben’, dans les camps de concentration; où des travailleurs esclaves produisaient de l’essence à partir du charbon.

Les SS, qui sont payés par des fonds de Standard Oil, gardaient les détenus juifs et autres.

Et, ils choisissaient de tuer ceux qui étaient inaptes à la main-d’œuvre d’esclaves d’IG Farben. [23] 

Mengele se trouvait parmi les centaines de hauts nazis, que les services secrets des États-Unis et les services militaires ont extrait de l’Allemagne, pendant et après la phase finale, de la Seconde Guerre Mondiale.

‘Opération Paperclilp’

Cette extraction est baptisée Opération Paperclilp.

L’intérêt se portait surtout sur les scientifiques spécialisés dans l’aérodynamique et de fusées.

Autrement dit, comme ceux impliqués dans les projets V-1 et V-2, ainsi que les armes chimiques, la technologie de réaction chimique et de la médecine.

En outre, Christopher Simpson montre comment la CIA a recruté d’anciens nazis, ‘pour leur expérience en propagande et guerre psychologique’, entre autres. [24]

Les scientifiques de l’Opération Paperclip

Programmes MK-Ultra et Monarch

Contrôle de la Pensée La Terreur Ultime

Selon l’auteur de ‘Mind Control The Ultimate Terror’ [Contrôle de la Pensée La Terreur Ultime], ce fut par Mengele que les programmes MK-Ultra et Monarch ont été développés.

Le projet est lancé dans les années 1950.

Et, il est assuré par l’unité, de guerre psychologique Britannique, appelée l’Institut Tavistock.

Elle comprend des maçons du rites écossais, la CIA, d’autres britanniques, américains, canadiens et des agences de l’ONU. [25]

Institut Tavistock et formation d’agent-provocateurs par contrôle mental, des ‘terroristes’

L’Institut Tavistock s’est formé à l’Université d’Oxford, à Londres, par la RIIA, en 1922.

Il est devenu la division psychiatrique de l’armée britannique pendant la Seconde guerre mondiale. [26]

[cf: Esalen Institute et L’Institut Tavistock dans l’article: Les stratagèmes Soufis]

Le plan était d’employer les méthodes d’endoctrinement séculaires des ‘Assassins Ismaéliens’, pour continuer à créer des agents provocateurs par contrôle mental.

Ils sont plus, communément, connus sous le nom de ‘terroristes’.

Pacte CIA, ‘Frères musulmans’ et membres royaux de la famille saoudienne

Pacte entre la CIA et les ‘Frères musulmans’

En 1952, Dulles a fondé la Banque Commerciale Arabe à Lausanne, en Suisse, ce qui représente un pacte entre la CIA et les ‘Frères musulmans’.

Elle est composée de membres royaux, de la famille saoudienne. [27]

La banque a été co-fondée, par un agent du renseignement britannique, Benoist Méchin.

Il est un protégé de Jack Philby. [28]

Dean Henderson, auteur de ‘Geopolitics: The Global Economy of Big Oil, Weapons and Drugs’ [Géopolitiques: l’Économie Mondiale des Grandes Compagnies Pétrolières, Armes et Drogues], résume la nature de cette relation.

Agents assassins du Renseignement par contrôle mental

Une partie de ce pacte, Faustien, a pu impliqué les chefs de la Maison des Saoudes; dans le but de fournir des informations, aux services des renseignements des États-Unis.

Des renseignements, sur la façon, de créer des assassins pour le contrôle mental.

Les ‘Frères musulmans’ affirment avoir, initialement, perfectionné cette technique, durant les Croisades du 11ème siècle, au moment de l’apparition d’une société secrète brutale.

Elle était connue sous le nom: des Assassins*.

Elle utilisait ‘des bandits solitaires’ soumis au contrôle mental, pour commettre des ‘assassinats politiques’ [attentats] de musulmans sarrasins nationalistes.

Les Assassins ont travaillé, de concert, avec les envahisseurs, les chevaliers de l’ordre des Templiers chrétiens, pendant leurs attaques contre les Arabes progressistes.

Mais, ils sont repoussés. [ 29 ]

Dean Henderson

La maison des saoudes


Notes

Les Assassins

Un schisme fatal qui a divisé les ismaéliens concernant la succession du calife Fatimide al-Mustansir, qui est mort en 1094.

Les ismaéliens égyptiens ont reconnu son fils al Mustali.

Mais les ismaéliens de l’Iran et de Syrie ont maintenu la revendication de son fils aîné, Nizar.

Par conséquent, il y a deux branches de Fatimides:

Les Nizaris.

Les Nizaris, ont été menés par Hasan Sabbah.

En premier lieu, Hassan Sabbah s’est converti à la secte ismaélienne.

Puis, il s’est déclaré être un partisan dévoué des califes Fatimides, et il se rendit au Caire, où il a été reçu par le ‘Dar ul Hikmat’ [Dar al-Hikmah].

[Au Caire, Dar al-Hikmah, la “Maison de la Sagesse”, était un autre nom de la Maison de la Connaissance, fondée par le calife fatimide Al-Hakim bi-Amr Allah en 1004. Cette Maison de la connaissance était une bibliothèque, elle était connue comme une “merveille du monde”.]

Ses actions ont fini par le mener en disgrâce.

Il a fui à Alep.

Après l’enrôlement de recrues de certains nombres de villes, il a réussi à obtenir la forteresse d’Alamut en Perse, sur la mer Caspienne.

Là, il a terminé les plans pour sa grande société, les infâmes Assassins. Ils tirent leur nom du mot arabe ‘hashishim’, ou ‘mangeurs de haschisch’ [se référant à la marijuana dont ils consommaient à des fins de rituels].

Les Assassins étaient une émanation de la secte ismaélienne du culte chiite (chia).

Leurs idées provenaient, à l’origine d’une communauté orientée dans l’occulte, des Sabéens de Harran, dans le sud de la Turquie.

Le chiisme a été fondé par un crypto-juif kabbaliste, Abdullah Ibn sabba [Sabbah].

Généralement, les chercheurs conviennent que les Sabéens étaient semblables, ou du moins liés, aux mandéens de l’Irak et de l’Iran.

Ils existent encore à ce jour.

En outre, les spécialistes du sujet acceptent que les mandéens sont devenus, probablement, un conduit important de la Kabbalah juive.


CIA, candidat Mandchou, programme d’assassins et terroriste

MK-Ultra, Dulles et contrôle mental

En 1953, la raison ostensible derrière MK-Ultra, créée par le directeur de la CIA, Dulles, était de contrecarrer les capacités de contrôle mental des communistes.

Cette préoccupation a été en grande partie, basée sur le fait, que des prisonniers capturés pendant la guerre de Corée ont été contraints de signer de faux aveux d’ordre criminel.

Et certains ont fait défection en Corée du Nord, en raison des effets du lavage de cerveau.

Cependant, ‘The Manchurian Candidate’ [Les Candidats de Mandchouri, un livre de 1959, qui a été produit dans un film en 1962] explique le véritable but visé.

Candidat Mandchou

Le film met en scène un complot communiste, dans lequel sera utilisé un soldat américain, pour un lavage de cerveau à Mandchourie.

Et, le but est de l’utiliser pour assassiner le leader américain, candidat à la présidentielle.

La CIA utiliserait l’expertise d’anciens nazis dans le contrôle de l’esprit pour programmer des assassins pour des opérations nationnales; mais en définitive, elle utiliseraient des membres de groupes islamistes fondamentalistes pour commettre des actes de terrorisme.

La répression de Nasser

Skorzeny et Nasser

Maintenant, avec Skorzeny pour aider Nasser, l’Égypte est devenue un refuge pour les criminels de guerre Nazis. [30]

Au final, le coup d’État des officiers libres était le travail de nombreux organismes de renseignement étrangers.

Mais les participants étaient surtout des britanniques, des français et des américains, en collusion avec les ‘Frères musulmans’.

Par la suite, les tensions ont augmenté entre les officiers libres et la Fraternité.

Égypte – Les Officiers libres et la Fraternité

Nasser a émergé en 1954, en se nommant lui-même Premier ministre.

Et, quand son gouvernement a progressé vers une confrontation, avec les Britanniques, la Fraternité a reçu comme ordre de lui faire la guerre.

À cet effet, la Fraternité a reçu l’aide des services de renseignements israéliens.

Et, c’est la raison, pour laquelle, entre autres, ils ont été accusés par Al Ahram [et d’autres presses égyptiennes] d’être l’outil ‘des impérialistes et des sionistes’. [31]

Les ‘Frères musulmans’ outil des ‘impérialistes et des sionistes’

Quand Nasser a menacé de nationaliser le canal de Suez; les ‘Rothschilds’ ont utilisé leurs assassins, les ‘Frères musulmans’, contre lui.

Car le canal de Suez est un important conduit, pour les cargaisons d’hydrocarbures vers l’Europe, et ailleurs

Les Rothschilds ont maintenu leur intérêt dans le canal, depuis Baron Lionel de Rothschild. Il a financé son ami Bejamin Disraeli pour l’achat du canal, pour le gouvernement britannique, en 1875.

en 1954, quand les membres de la Fraternité ont tiré des coups de feu vers le dirigeant égyptien, Gamal Abdel Nasser, le groupe a été supprimé durement par le gouvernement.

Et, des milliers de membres ont été emprisonnés.

Six de ses dirigeants sont jugés et exécutés pour trahison et beaucoup d’autres sont enfermés.

Révélations des interrogatoires des ‘Frères musulmans’

Les interrogatoires ont révélé que les ‘Frères musulmans’ fonctionnaient presque comme une unité de Renseignement Allemande.

Cependant, ‘Copeland’ divulgue des informations.

‘Et ce n’était pas tout.

Les dures raclées, des organisateurs des Frères musulmans arrêtés, ont révélé, que l’organisation était complètement pénétrée, au sommet, par les britanniques, les américains, les français et les services de renseignement soviétiques; dont n’importe quel d’entre eux peut soit les utiliser activement, ou les faire sauter. [Et], quelque soit ceux qui les adaptent le mieux à leurs fins.

Leçon importante: le fanatisme n’est pas une assurance contre la corruption; en fait, les deux sont hautement compatibles.’ [32]

Copeland

Le canal de Suez

La CIA est également devenue préoccupée par ses penchants envers l’union soviétique.

La nationalisation de Nasser du canal

Initialement, la Grande-Bretagne et les États-Unis ont accepté de de contribuer au financement, de la première étape du projet, pour le haut barrage d’Assouan de Nasser.

Toutefois, en 1956, le secrétaire d’État américain, John Foster Dulles, a annulé l’offre américaine.

Et le lendemain, la Grande-Bretagne a emboîté le pas.

Cinq jours plus tard, Nasser annonce la nationalisation du canal de Suez. Il promet que les taxes recueillies d’Égypte serviraient, en cinq ans, à payer le barrage.

Conséquences de la nationalisation

En réponse à la nationalisation de Nasser du canal, le Royaume-Uni, la France et avec l’aide d’Israël, ont envahi le Sinaï et une bonne partie du Port Saïd, envoyant l’armée égyptienne en retraite.

Toutefois en raison, des pressions exercées par les États-Unis et l’Union soviétique, les britanniques et les français ont dû se retirer.

Bien qu’Israël a obtenu la cessation des raids égyptiens, Nasser est salué comme ayant obtenu une victoire, pour le monde arabe.

Fuite des ‘Frères musulmans’ de la CIA

Fuite vers l’Arabie Saoudite

Après la fuite des membres des ‘Frères musulmans’, ils ont fait la navette vers l’allié de la CIA, l’Arabie Saoudite.

Dans les années quatre-vingt, John Loftus, un responsable du Département de la Justice, est autorisé à prendre connaissance de documents classifiés du gouvernement.

Les nazis ‘Frères musulmans’ des alliés des services de Renseignement britanique et américain

Et, Loftus a révélé que les Services Secrets britanniques ont convaincu le Service du Renseignement américain que les nazis ‘Frères musulmans’ arabes seraient indispensables comme ‘combattants de la liberté’ en vue de la la prochaine grande guerre, qui a été prévue contre l’Union soviétique.

Kim Philby, l’agent soviétique qui a infiltré les Services Secrets Britanniques, et le fils de “Abdullah” Philby, ont aidé les États-Unis pour acquérir ces nazis arabes, en cours d’expulsion d’Égypte.

Par la suite, ils seront transférés en Arabie Saoudite et ‘ils ont reçu des emplois comme professeurs d’éducation de la religion’. [selon Loftus – 33] 

Alliance officielle entre ‘Salafistes’ et ‘Wahhabites’

Ainsi, au début des années 1960, les Salafistes sont devenus, plus officiellement, allié aux wahhabites.

Et, ils sont devenus les principaux patrons de la Fraternité, qui a mis en place des succursales dans la plupart des États arabes.

Avec l’approbation tacite de la CIA, les Saoudiens fournissent des fonds pour les membres des Frères.

Et, en 1962, ils ont rejoint l’insurrection anti-Nasser, au Yémen.

‘Dormant avec le Diable’

‘Comme toute autre action secrète vraiment efficace, ceci était strictement hors des livres’. […]

‘Il n’y avait pas de financement de la CIA, aucun protocole de notification au Congrès. Pas un sou est sorti de la Trésorerie pour les financer.

En d’autres termes. Aucune trace.’

Robert Baer dans en ‘Dormant avec le Diable’ (Sleeping with the Devil). Un vétéran de dix-neuf ans pour la CIA.

Baer décrit les Frères, comme un ‘allié silencieux’, qui a fourni des ‘victimes non-américaines à bon marché’, pour faire le ‘sale boulot au Yémen, en Afghanistan, et dans beaucoup d’autres endroits’.

‘Tout ce que la Maison blanche, devait faire, était de donner un clin d’œil, et de donner le feu vert, aux pays hébergeant les Frères musulmans.’ [34]

CIA et La ‘Ligue Islamique Mondiale’

En 1962, avec l’encouragement de la CIA, les saoudiens ont créé une organisation appelée la Ligue islamique mondiale. [35]

CIA un donateur pour la formation de la Ligue

Au départ, elle est soutenue par plusieurs donateurs, dont Aramco, un collaborateur de la CIA.

La Ligue a établi une présence internationale puissante avec des représentants dans 120 pays. [36]

Elle est dirigée par le Mufti en chef de l’Arabie Saoudite, Mohammed ibn Ibrahim Al al-Cheikh.

Il est un descendant direct de Mohammed ibn Abdul Wahhab.

À ce jour, la présidence demeure au Mufti saoudien.

La ‘Ligue islamique mondiale’ et des membres Salafistes des ‘Frères musulmans’

Parmi les huit membres de la Ligue, il y avait des représentants importants des ‘Frères musulmans’ Salafistes:

Saïd Ramadan, le beau fils de Hassan al Banna, Maulana Abul Ala Maududi, le leader d’une branche de la Fraternité qui est la ‘Jamati Islami’ du Pakistan, et Maulana Abul Hasan Nadvi d’Inde.

‘Wahhabisme’ et ‘Salafisme’

‘De plus’, comme Abul El Fadl décrit:

 […] Les partisans du wahhabisme ont refusé d’être étiquetés, ou classés, comme les adeptes d’une figure particulière, y compris ‘Abd al-Wahhab, lui-même.

Ses partisans ont affirmé qu’ils étaient simplement conformes aux exigences de al-salaf al-salih [les prédécesseurs bien guidés, à savoir le Prophète et ses compagnons].

Et, ce faisant, les wahhabites ont été capables de s’approprier le symbolisme et des palliers du salafisme. [37]

La ‘coalition des forces israéliennes’

Néanmoins, comme le mentionne El Fadl.

Jusqu’au milieu des années 1970, ‘Même avec la formation de l’État saoudien, le wahhabisme est resté un credo d’influence limitée.

Puis, la ‘forte hausse des prix du pétrole et le prosélytisme agressif des Saoudes a, considérablement, contribué à sa large diffusion dans le monde musulman.’ [38]

En 1967, cette occasion s’est présentait, lorsque les forces israéliennes ont mis en route une coalition des États arabes, incluant l’Arabie Saoudite, dans la guerre des Six jours.

Et, Israël a pris le contrôle de Jérusalem, la West Bank [rive Ouest] du Jourdain, la bande de Gaza, la péninsule du Sinaï et les hauteurs du Golan.

Par conséquent, des dirigeants arabes se sont rencontrés lors d’un sommet.

Ils étaient résolus à employer leur richesse pétrolière pour aider à lutter contre Israël.

Traduction Dailycensorship – Neilly Free Mind

de The Muslim Brotherhood

Par David Livingstone

Son nouveau site Ordo ab Chao


“En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi.”

Franklin D. Roosevelt, président des États-Unis de 1932 à 1945.


Références

Réf 1

  • [1]Pions dans le jeu, p. XV.
  • [2]ibid.
  • [3]ibid, p. 100
  • [4] Loftus, John. “Les terroristes d’ Al – Qaïda Nazi Connection”.
  • [5] Erikson, Marc. “L’ islamisme, le fascisme et le terrorisme” (Partie 3). Asia Times, 4 décembre 2002.
  • [6] Brown, Christopher. Mondial nazisme et les Frères musulmans: Indicateurs de connexions.
  • [7]ibid.
  • [8] Emory, Dave. Conférence: “l’islamisme, le fascisme et le GOP”.
  • [9] Erikson, Marc. “” (Partie 3).
  • [10]Ibid.

Réf 2

  • [11] Chaitkin, Anton. “Psychiatrie britannique: De Eugenics à Assassinat , EIR Magazine, le 7 Octobre 1994.
  • [12] Coleman, le Dr John. “Tavistock: Le secret le mieux gardé en Amérique”.
  • [13] cité de Lee, Martin A. ” Le Swastika et le Croissant ” Intelligence Report. Printemps 2002, numéro 105.[14] Erikson, Marc. “L’ islamisme, le fascisme et le terrorisme” (Partie 3). Asia Times.
  • [15 Preston, David Lee. “Swiss Connection Hitler”, Philadelphia Inquirer. 5 janvier 1997
  • [16] Lee, Martin A. “Le Swastika et le Croissant” Intelligence Report. Printemps 2002, numéro 105.
  • [17] Brown, Christopher. Mondial nazisme et les Frères musulmans .
  • [18] David Guyatt, “Opération Gladio”.
  • [19] Binion, Carla “. Nazis et de l’ histoire de la famille Bush: Le gouvernement a enquêté sur le financement de la famille Bush d’Hitler. Chaitkin, Anton Psychiatry britannique: De Eugenics à Assassination EIR Magazine, le 7 Octobre 1994..
  • [20] Robert Brian Stewart, “Harriet Eleanor Fay “; Brian Downing Quig, “Bush Family, Royals américains!”.

Réf 3

  • [21] Binion, Carla. “Nazis et de l’ histoire de la famille Bush: Le gouvernement a enquêté sur le financement de la famille Bush d’Hitler.”
  • [22] ” Never Again: 50 ans après les essais de crimes de guerre contre IG Farben “, Dangers Coalition contre Bayer.
  • [23] Chaitkin, Anton. ” Psychiatrie britannique: De Eugenics à Assassinat”, EIR Magazine. 7 octobre 1994.
  • [24]Blowback, cité de Binion, Carla. Nazis et de l’ histoire de la famille Bush: Le gouvernement a enquêté sur le financement de la famille Bush d’Hitler . 21 décembre 2000. Henderson, Dean. “Le Shah d’Iran et David Rockefeller”. Indymedia, Feb 2004 19:01 07 GMT.
  • [25] Anton Chaitkin. “Psychiatrie britannique: De Eugenics à Assassinat”, EIR Magazine. 7 octobre 1994.
  • [26] ” The Aquarian Conspiracy “; EIR, Dope Inc, la partie IV .
  • [27] Dean Henderson. ” Le Shah d’Iran et David Rockefeller “.
  • [28] Jeffrey Steinberg, ” Les Hitler inconnus: racines nazies dans l’occulte “.
  • [29] Henderson. “Le Shah d’Iran et David Rockefeller”.
  • [30]Ibid.

Réf 4

  • [31] Dreyfuss, Otage à Khomeini, p. 248.
  • [32]Le Jeu des Nations, p. 184.
  • [33] Loftus, John, “Les Frères musulmans, les nazis et Al-Qaïda”. Nouvelles de la communauté juive, le 4 Octobre 2004.
  • [34] Lee, Martin A. ” Pas une prière: alors, […] les régimes américains pour changer l’ islam ont été une folie dangereuse “. Magazine de Harper, Juin 2004.
  • [35]Ibid.
  • [36] Lee, Martin A. “La CIA et les Frères musulmans: Comment la CIA a préparé le terrain pour les attentats du 11 Septembre” Razor Magazine, Septembre 2004..
  • [37]La place de la tolérance dans l’ Islam, p. 9-10.
  • [38]Ibid. p. 9.

Autres lectures

 

Neilly Freemind

2 réflexions sur « Subversions et manœuvres des ‘Frères Musulmans’ – Une création londonienne: the ‘Muslim Brotherhood’ »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page